Mal de pied et homéo

Bien que la douleur au pied soit naturellement plus fréquente avec l’âge, généralement elle peut également être aggravée par l’exercice. Chez beaucoup d’entre nous l’exercice physique peut en effet entraîner des déséquilibres musculaires, des problèmes aux ligaments (qui deviennent moins élastiques) et aux articulations (qui peuvent devenir arthrosiques). Si vous rencontrez ce type de douleur, sachez qu’il existe des traitements homéopathiques ciblés qui sauront vous soulager au long terme et vous permettront de continuer à pratiquer vos activités sportives.

Arnica montana est le médicament homéopathique numéro un pour le traitement des douleurs et pour les premiers soins. Personne ne peut le nier. Qu’il s’agisse de contusions, de douleurs musculaires ou même parfois d’entorses, l’Arnica est toujours le premier remède homéopathique auquel on pense. C’est le traitement à avoir toujours sur soit pour traiter les douleurs liées à n’importe quel sport. Mais parfois, les blessures dues à un sur-entraînement, notamment chez les sportifs peuvent entraîner des douleurs avec des racines plus profondes, récurrentes et lancinantes. L’Arnica est un bon début, mais n’est pas toujours la meilleure solution.

Homéopathie et mal de pied:


Ruta graveolens – parfois désigné comme l’Arnica des articulations, ou le réparateur des articulations après la prise d’Arnica. On l’utilise pour les articulations, les contusions des os, les entorses et toute autre blessure impliquant le cartilage, les tendons et les surfaces osseuses. Pour les contusions, Ruta peut même mieux fonctionner que l’Arnica afin d’accélérer la guérison des contusions osseuses au niveau des surfaces. La plupart de la renommée de Ruta en homéopathie vient de sa capacité à soulager, renforcer et stabiliser les articulations post-entorses – ou les articulations affaiblies par des blessures répétées. Cela inclut les chevilles, la douleur au poignet, le syndrome du canal carpien, dos endoloris, fatigue oculaire, épicondylite…

Hypericum perf – les douleurs fortes, chaudes touchant une région riche en nerf sont plus contrôlables avec Hypericum. Si la source est un coup dur, couper ou percer la plaie et si la zone blessée est un doigt, orteil, la langue, dents, coccyx ou des organes génitaux, s’il y a une douleur vive, on utilise Hypericum pour la douleur et l’Arnica pour les contusions. Ces douleurs névralgiques sont excessivement douloureuses, surtout quand le temps change et ont tendance à apparaître soudainement et disparaître lentement.

Rhus toxicodendron – Rhus se classe parmi les meilleurs traitements pour l’assouplissement des articulations raides avec déchirement, douleurs, gonflements, rougeurs, entorses, etc… Comme la porte rouillée, ces articulations n’aiment pas wles temps humides,froids, ils peuvent être prédicateurs de grande tempête.

APIs mel – ce remède homéopathique est un spécialiste de l’inflammation, Apis mel est utilisé en cas de rougeur, de gonflement, d’inflammation de la peau et des membranes, de brûlures avec picotements, et dans les douleurs dans une grande variété de cas. En effet cette souche ne soigne pas seulement les morsures et piqûres, indications pour lesquelles elle est principalement utilisé.. Ses applications comprennent : brûler des gonflements causées par les piqûres d’abeilles, ruches ou des molécules irritantes ; inflammation des articulations enflées ; maux de gorge, des irritations oculaires et picotement aigu, brûlure urinaire. Ces symptômes ont tendance à s’améliorer avec le froid.

Ledum palustre – comme Ruta, Ledum peut aider au traitement des entorses de chevilles répétées et à celui des douleurs articulaires raides. Les douleurs de Ledum ont tendance à se lancer dans les pieds ou les chevilles et à se déplacer vers le haut et sont particulièrement douloureuses dans la plante des pieds, gros orteil ou talon et autres petites articulations.

Avec l’homéopathie une sélection de remèdes individualisés peut influer sur la réussite ou l’échec du traitement. C’est toujours une bonne idée de consulter votre médecin pour trouver la meilleure correspondance, surtout quand les symptômes persistent et deviennent plus chroniques!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>