Ménopause et homéopathie

L’homéopathie peut aider significativement les femmes lors des étapes de la peri-ménopause et de la ménopause. Toutefois un traitement homéopathique nécessite l’avis d’un professionnel de santé qui saura vous guider vers la ou les souches les plus adaptée(s) à vos symptômes.

La ménopause est un moment unique dans le cycle de vie des femmes. L’homéopathie va doucement aider les femmes lors de la ménopause en prenant en charge n’importe lequel des symptômes désagréables et en les amenant à un état d’équilibre physique, mental et émotionnel.

On estime que près de 80 % des femmes ressentent au moins un des symptômes de la ménopause. Ces symptômes peuvent se manifester par des sauts d’humeur, une dépression, des « bouffées » de chaleur, des maux de tête, une sécheresse du vagin et bien plus en raison des modifications en hormones féminines.

Voici quelques traitements homéopathiques couramment utilisés lors la ménopause (classés par ordre alphabétique) :


 

Belladonna et ménopause :

Ce remède peut être utile si les bouffées de chaleur sont très soudaines et intenses. Une pulsation lancinante peut se faire sentir dans la tête, ou dans n’importe quelle partie du corps. Un gros flux de sang apparaît suivant les périodes. Bien que la femme puisse être assez stable émotionnellement, des éclats de colère peuvent se produire lors de maux de tête ou dans des situations stressantes. Une envie de citron ou de limonade est souvent perçue lorsque l’utilisation de Belladonna est nécessaire.

Calcarea carbonica :

cette souche peut être utile à une femme qui souffre de sueurs nocturnes et de bouffées de chaleur (malgré un froid général), ainsi qu’à celles qui prennent du poids pendant la ménopause. Celles qui ont besoin de ce remède sont habituellement celles qui travaillent dur, qui sont encore un peu lente ou laborieuse et qui peuvent être facilement fatigué. L’anxiété peut être forte, et le surmenage ou le stress peut conduire à une rupture temporaire. D’autres exemples pour Calcarea: les articulations raides, des crampes dans les jambes et les pieds ou encore des envies d’oeufs et de sucreries.

Glonoïnum :

Les femmes avec bouffées de chaleur intenses durant la ménopause, ainsi que celles ressentant une pulsation ou un battement très fort dans la tête, peuvent être soulagées avec ce médicament. Le flux menstruel peut démarrer puis s’arrêter trop tôt et engendrer des maux de tête, accompagnés d’irritabilité et d’une confusion. Ces symptômes peuvent être aggravés si la température corporelle augmente notamment lors de séjours au soleil prolongés et sont souvent aggravés par la position couché.

Graphites :

Une femme qui est frileuse, pâle et morose — et qui éprouve des difficultés à se concentrer, mais également qui a tendance à prendre du poids est susceptible de répondre à cette souche homéopathique.  Une personne qui a besoin ce remède peut également avoir tendance à avoir des problèmes cutanées: suintements, des éruptions de boutons.

Ignatia :

Ce remède est souvent utile pour prendre en charge les aléas émotionnels qui se produisent pendant la ménopause. La femme sera très sensible, mais peut essayer de cacher ses sentiments semblant sur la défensive, d’humeur changeante voir même hystérique. Des maux de tête, des spasmes musculaires et des crampes menstruelles peuvent apparaître, ainsi que des règles irrégulières. Une tendance à soupirer et à bâiller, des éclats de rires ou de larmes sont également de forts signaux pour la prise d’Ignatia.

Lachesis :

On l’utilise dans les cas de bouffées de chaleur intenses avec coloration rouge ou violacée de la face, palpitations et sensations de pression, congestion et constriction. Les vêtements serrés autour du cou et la taille peuvent devenir impossible à tolérer. Une femme qui a besoin de Lachesis est souvent très bavarde, avec de fortes émotions (incluant souvent la jalousie et la paranoia).

Lilium tigrinum :

Les femmes sensibles à cette souche se sentent pressées, anxieuses et sont très émotives, avec une tendance à crier de rage. Elles ont souvent une sensation de serrement dans la poitrine et une sensation comme si ses organes pelviens sont pleins, qui peut lui faire sentir qu’il faudrait s’asseoir beaucoup ou avec ses jambes croisées.

Natrum muriaticum :

une femme qui a besoin de ce remède peut sembler réservée, mais a de fortes émotions qu’elle garde à l’intérieur. Souvent, elle ressent un profond chagrin et peut s’attarder sur la perte de moments heureux du passé. Au cours de la ménopause, elle peut avoir des règles irrégulières, accompagnées de maux de dos ou de migraines. Une personne qui a besoin de ce remède a envie de manger salé et ne se sent pas bien au soleil.

Pulsatilla :

Une personne qui en a besoin est généralement douce et affective, avec des humeurs changeantes et une tendance à beaucoup pleurer. Les femmes sont très attachées à leur famille et ont du mal à supporter l’idée de voir leurs enfants grandir et quitter la maison. Habituellement, elles se sentent profondément sûres de vieillir. Un penchant pour les desserts et le beurre peut souvent conduire à des problèmes de poids. L’humeur changeante, des règles irrégulières, sentiments mal au cœur, une alternance de chaleur et de frissons avec une absence de soif sont des signes communs. L’amélioration des symmptômes à l’air libre peut confirmer le choix de Pulsatilla.

Sépia :

Ce remède peut être utile si les périodes de la femme sont parfois tardive et peu abondante, mais lourd et des inondations à d’autres moments. Ses organes pelviens peuvent se sentir faible et le relâchement, et elle peut avoir une envie de vinaigre ou d’aliments acides. Femmes qui ont besoin ce remède habituellement sentir glisser-dehors et Las, avec un détachement irritable au sujet des membres de la famille et une perte d’intérêt pour les tâches quotidiennes. Exercice, spécialement danser, peut éclaircir les humeur de la femme et améliorer son énergie.

Staphysagria :

Une personne qui a besoin de Staphysagria est généralement timide et accomodante. Au moment de la ménopause, les femmes peuvent devenir déprimées, ou ont des éclats de rage inhabituels (elles peuvent même lancer ou briser des choses). La majorité des personnes réceptives à cette souche ont un différant avec un conjoint depuis de nombreuses années, ou ont été victimes de violence au cours de l’enfance.

Soufre :

Ce remède est souvent utile pour les bouffées de chaleur pendant la ménopause, lorsque la femme s’éveille au petit matin et jette les couvertures au sol tellement elle a chaud. Elle peut être très anxieuse, et pleure beaucoup. Une personne ayant besoin de soufre est active mentalement (ou même excentrique). Ces symptomes sont en général aggravés par la chaleur.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>